Trouver et garder la motivation

Comment j’ai trouvé MA motivation?

Comme vous avez pu le lire dans mes posts précédents sur ma transformation et mon rapport à la balance, j’ai souvent fait le yoyo! Mais comment ai-je trouvé LE vrai déclic? Celui d’une vie saine, sportive et équilibrée. Je vous donne ce qui a fonctionné pour moi, donc propre à chacun mais on va se poser les bonnes questions ensemble pour que vous trouviez VOTRE motivation. 

Tout part d’un déclic

Envie de me plaire, envie de m’accepter…

Oui ça a commencé comme ça! J’avais pris un peu de poids et il était hors de question de redevenir la paupiette que j’avais pu être! En me baladant sur instagram il y a deux ans, je voyais des avant/après magnifiques qui m’ont motivés à me lancer dans le Top Body Challenge de Sonia Tlev pour devenir moi aussi une bombasse (qu’un seul objectif au départ et pas des moindres!).

Oui moi la non sportive j’allais me tenir à un programme de 12 semaines avec 5 séances/semaine. Au départ personne m’a cru :  » Pff tu ne tiendras jamais, c’est comme les régimes ça ne fonctionne pas! ». Ces simples mots ont touchés ma fierté, c’est là que ma vraie motivation est née! Comment ça on doutait de mes capacités? Pourquoi me décourager avant même de commencer? Je voulais prouver que oui j’allais y arriver mais je le faisais aussi pour regagner une meilleure estime de moi après une période difficile moralement où je m’étais rabaissée chaque jour…

Le début d’une nouvelle vie est séduisant mais quand la nouveauté disparaît que reste-t-il de la motivation? On s’accroche à quoi?

Les résultats !

Les premières semaines c’est tout nouveau tout beau comme les bonnes résolutions alors on se donne à fond: cardio, renforcement musculaire, on est au TAQUET! On perd un peu de poids, on se sent mieux dans ses baskets, les résultats sont là et ça fait du bien au moral! Nos efforts ont portés leurs fruits! Puis les semaines passent et se ressemblent…la fatigue se fait sentir, on a envie de lâcher son programme de sport et manger des kit-kat ball sur son canap’…C’est que tout se joue! On rentre dans le vif du sujet : Comment garder la motivation des débuts? Pensez aux résultats que vous avez obtenus! Vous savez ce moment où vous vous êtes vu toute jolie et à l’aise dans ce jean que vous aimez tant. Vous pouvez être fière d’avoir tenu, ne lâchez rien!

Les efforts doivent devenir des habitudes

Beaucoup d’entre nous diront qu’elles étaient les filles assises sur le banc en cours de sport, celles qui détestaient aller au stade pour leur footing… Donc des personnes non sportives, mais ça c’était avant! On regarde droit devant vers son objectif quel qu’il soit!

Quand on entame un programme, notre corps nous met vite en alerte avec ses multiples courbatures qui nous valent une démarche de cow-boy, sans parler de la fatigue entre le boulot, notre vie sociale et nos séances de sport quasi-quotidienne. Parfois on a juste envie de se poser devant la téloch. Alors oui vous avez le droit mais je mets ma main à couper que vous allez culpabiliser de ne pas vous être bougée, je me trompe?

Quand ça m’arrive d’avoir la flemme je me pose les bonnes questions: suis-je vraiment fatiguée? dans ce cas là, ok je reporte ma séance! Ai-je juste envie de m’affaler pour ne rien faire? ça ne sert pas à grand chose… Puis je pense à la sensation de fierté que me procure une séance et je me dis que oui, même aujourd’hui en ce jour de flemme j’ai envie d’être fière de moi et je m’y mets. Étrangement ce sont ces jours de flemmingite aiguë que je fais les meilleures séances!

Certes c’est un effort à faire, une rigueur à s’imposer les premiers temps mais cette rigueur va vite devenir une habitude. Vous allez trouver VOTRE rythme en fonction du quotidien : sport le matin avant le boulot, sport après avoir couché les enfants. On a chacune nos impératifs, à nous de jouer avec notre emploi du temps pour trouver un moment à s’accorder.

S’accorder ce temps pour soi pour être ensuite plus disponible pour les autres

Quelle sensation agréable et apaisante quand on a finit sa séance. On a relâché toutes les tensions de la journée, on a chassé les mauvaises ondes (surtout celles de Jean-Jacques à la cantoch qui a critiqué notre assiette! On l’em**** JJ!) et là, tout de suite on retrouve un visage souriant et sommes disposées à prendre du temps avec nos proches.

Le sport ne doit pas être juste là pour vous donner la silhouette dont vous rêvez, vous devez y trouver un autre intérêt : celui du plaisir. Ça peut être la fierté de s’être donnée à fond ou bien le plaisir d’avoir partagé un sport avec des copines, de s’être déhanchée sur de la zumba (Caliente!)

Si on ne trouve pas de plaisir dans ce que l’on fait, c’est sur qu’on ne tiendra pas sur la durée!

Trouver le sport qui vous convient

On vante les mérites des programmes de musculation sur instagram, qui sont d’ailleurs très bien, mais certaines n’y trouvent pas de plaisir alors testez, essayez différents sports pour trouver le votre!

Zumba, pilates, boxe, course à pieds, escalade… Il y a des tonnes de possibilités qui pourront vous apporter des résultats et vous permettront de vous épanouir dans une discipline. Et puis qui sait? Ça sera peut-être une révélation et on vous retrouvera aux JO (vous me ferez une dédicace hein! )

Il ne faut pas oublier que le sport est un loisir, un passe-temps qui vous permet de vous échapper du quotidien quelques instants.

Quand vous n’êtes pas motivée, posez vous les bonnes questions : suis-je fatiguée? contrariée? Est-ce que ma séance va apaiser cette tension interne que je ressens? Comment je me sens quand j’ai terminé mon sport?

Et surtout n’oubliez pas que VOUS êtes capable de tout donner comme tout le monde! Croyez en vous et ne prêtez pas attention à ce que les gens pourraient dire! Suivez des instagrameuses ou youtubeuses qui vous ressemblent. Je travaille à temps plein comme beaucoup d’entre vous et je ne me compare jamais aux filles qui font du sport 7j/7 à n’importe quelle heure de la journée. Ces demoiselles ne travaillent peut être pas ou ont simplement fait du sport leur métier donc nous ne sommes pas à la même échelle simplement. Ca ne fait pas de moi une fille plus nulle ou feignante! Il en est de même pour vous

Alors, motivées les filles?

Laisser un commentaire