Interview : L’échauffement vu par une athlète

Bonjour à toutes ! Aujourd’hui article un peu spécial puisque je suis en compagnie de Juline, une sportive ayant pratiquée pendant 4 ans l’athlétisme en épreuves combinées !

– Alors Juline… Pourquoi faut-il s’échauffer ?

L’échauffement est la chose la plus importante lors de la préparation sportive. Ça permet notamment de réveiller le corps et de chauffer chaque muscle que l’on va travailler et donc d’améliorer ses performances. Et bien sûr d’éviter les blessures !

– Est-ce qu’il y a différents types d’échauffements selon le sport ?

Oui et non ! Dans n’importe quel sport, il faut commencer par chauffer le corps (course, vélo, longueur de piscine…) qu’il faut réaliser pendant une dizaine de minutes. Ensuite, il faut faire quelques étirements dynamiques notamment au niveau des muscles les plus sollicités par votre pratique sportive. Ça permet d’éviter les claquages ou encore les déchirements musculaires en étendant le muscle à son maximum.

Mais attention, il ne faut pas que les étirements soient trop longs ou encore « douloureux » au risque d’avoir un effet inverse et diminuer vos performances.

– Pour la musculation et le renforcement musculaire, qu’est-ce que tu conseillerais ?

Plus spécifiquement pour la musculation, pensez à bien échauffer les articulations : les poignets, les coudes, les épaules, la tête, les chevilles… C’est la meilleure prévention pour éviter de se faire mal et ça permettra entre autre d’épaissir et donc de renforcer votre cartilage.

– As-tu quelques conseils à donner quand les températures sont aussi basses qu’en ce moment ?

Oui ! C’est un conseil qui s’applique aussi en été, mais qui est d’autant plus important quand il fait froid : il faut préserver au maximum la chaleur qu’on apporte durant l’échauffement en portant un survêtement ou  une veste adaptée et l’enlever juste avant l’effort puis la remettre une fois terminé. Globalement, un corps froid est plus sujet aux blessures comme les claquages. A l’inverse, avoir un corps chaud favorisera vos performances.

– Peux-tu nous partager un programme d’échauffement ?

Pour moi, avant chaque entraînement de renforcement, soit je cours dix minutes, soit je fais dix minutes de vélo. Ensuite : des étirements des quadriceps, des ischios et des adducteurs et selon ma séance je m’étire le haut du corps plus en profondeur.

Après quoi je fais des gammes ce qui continue d’échauffer le corps et d’étirer en même temps.

– Des gammes..? Kezako ?

On appelle ça aussi des « éducatifs », ce sont de petits exercices de motricité, comme au collège quand on faisait du talons/fesses ! Je fais deux séries de chaque exercice : talons/fesses, montée de genoux, pas chassées et pas chassées croisés, des foulées bondissantes (des montées de genoux avec un saut), le tout sur 10 – 20 mètres.

– Merci d’avoir répondu à ces questions Juline ! Un mot de fin ? 😋

Merci à toi ! Je dirais que l’échauffement c’est un tiers de l’entraînement et ça évite vraiment de se blesser et ce n’est pas à bâcler. On a parfois envie de le zapper pour gagner du temps ou par flemme, mais ça permet à la fois de vous maintenir en pleine forme et d’augmenter vos performances pour une meilleure séance. Vous en ressortirez que meilleures !

Au passage, vous pouvez aussi utiliser une bonne vieille corde à sauter ou mimer tout simplement les gestes, elle permet de travailler le cardio, l’explosivité et de vous chauffer très rapidement comme les gammes !

Laisser un commentaire